Charpente

Panne de charpente : comment la poser convenablement ?

Panne de charpente : comment la poser convenablement ?

Une panne est une pièce de charpente qui est posée horizontalement sur les fermes. Elle serviront de supports aux chevrons. Elle permet également de relier les fermes et les pignons. Les pannes existent sous trois formes dont la première est la panne faîtière qui se situe au sommet de la charpente. La seconde est la panne ventrière ou intermédiaire et la troisième est la panne sablière se situant à l’extrémité de chacune des pentes. Mais, comment la poser convenablement ? La panne peut être fixée de différentes manières.

La panne à dévers et la panne d’aplomb

Généralement, on distingue deux types de pannes dont la panne à devers et la panne d’aplomb. Concernant la panne à devers, elle se fixe de manière perpendiculaire à l’arbalétrier. Les pannes de charpente sont souvent fixées à dévers lorsque vous vous trouvez dans des régions où la quantité de neige est importante. En effet, le fait de l’installer à devers offre aux chevrons la possibilité d’avoir une excellente surface d’appui. Cependant, il est important de savoir que cette option favorise la flexion de la panne au fur et à mesure qu’elle est déversée. De ce fait, il vous faudra prévoir une augmentation de la section de votre panne ou installer un système de reprise, composé généralement d’entretoise, qui assurera la poussée.

Concernant la panne d’aplomb, elle est généralement positionnée de manière verticale. Elle est recommandée pour les résidants dans les régions où les charges dues aux vents sont importantes. Pour l’aménager, l’arête extérieure de la panne va être délardée afin de permettre aux chevrons d’avoir une surface d’appui suffisante pour ne pas être détruit par le vent. Petite précision, le délardement consiste à couper en chanfrein un bout de l’arête pour que les chevrons aient une surface d’appui.

Poser une pente de charpente sans erreur

Pour poser une panne faîtière convenablement, il faut en premier lieu la placer horizontalement. Puis, il faudra qu’elle soit centrée sur les pignons tout en étant parallèle aux sablières.

Sa hauteur est définie par la pente et la longueur du rampant. Dans ce cas, le nombre de pannes dépend de la portée des fermes et vous pouvez le calculer via un logiciel, cela vous permettra d’avoir un nombre bien précis. Au niveau de l’espace entre chaque panne, il faudra compter entre 1 mètre et 1,8 mètre. Mais cet espacement est déterminé par la pente de votre toiture et par la couverture que vous avez choisie.

Pour vous permettre d’ajuster le niveau des pannes, pensez à placer les pannes sur les rampants en ajoutant une ficelle tendue entre la panne faîtière et la sablière. Une fois que vos pannes sont positionnées correctement, fixez-les aux rampants extérieurs et intérieurs.
Cependant, il faut faire attention à ne pas faire des erreurs, car en cas de mauvais choix de pannes, c’est-à-dire au niveau des dimensions ou du type de pannes, les déformations peuvent atteindre toute la couverture. Il y aura un blocage des pannes, qui, en cas de fort déversement, peut conduire à l’effondrement de votre toiture. L’humidité du bois peut également s’accroître et ceci désaltérera rapidement l’état de votre toit. Et lorsque vos chevrons se déplaceront à cause des erreurs, la ligne de votre gouttière pourra se déformer et l’eau s’infiltrera dans votre maison.

Pour faire court, les pannes sont emboitées dans des encastrements qui laissent un espace permettant au bois de se dilater lorsqu’elles sont emboutées. Pour les placer, il suffit de mettre une ficelle entre une des pannes à l’extrémité et une panne sablière.
Maintenant, à vous d’installer vos propres pannes de charpente.

Topics #installation d'une charpente #la pose d'une panne #panne de charpente